Thématiques

Lignes directrices de biosécurité pour l'utilisation confinée du 2019-nCoV

Page régulièrement mise à jour.

 

Evaluation des risques biologiques

L'évaluation du risque biologique est un processus qui comprend l'identification, la probabilité d'occurrence et de la gravité d'un effet néfaste potentiel sur la santé humaine ou l'environnement associé à une utilisation spécifique d'un OGM ou d'un agent pathogène. Un risque connu conduira à la mise en œuvre de mesures de prévention appropriées. Cette section décrit les principes de base et la méthodologie de l'évaluation des risques biologiques.

 

Biosûreté

Page uniquement en anglais.

 

Infections acquises au laboratoire

Les infections acquises en laboratoire ("Laboratory-acquired infections" - LAIs) se réfèrent à toute infection directe ou indirecte, avec ou sans symptômes, apparaissant suite à l’exposition du travailleur à un organisme pathogène, génétiquement modifié ou non, et survenant dans un laboratoire. Cette exposition peut survenir lors d’un incident biologique causé par une irrégularité tel qu’un problème technique ou une erreur humaine lors de manipulations d’organismes pathogènes. Cette section introduit brièvement les concepts de LAI et d'incident biologique et fournit une liste détaillée de références scientifiques sur le sujet ("LAIs case reports"). Elle présente également des informations détaillées sur différentes initiatives prises par le SBB pour inventorier et analyser les incidents biologiques et LAIs dans les laboratoires en Belgique, en particulier les résultats d'une enquête menée pour la période 2007-2012 et une plate-forme en ligne permettant de notifier les incidents biologiques en milieu professionnel.

 

Édition du génome (genome editing)

Page uniquement en anglais.

Les techniques de l’édition du génome utilisant des nucléases dirigées comme les Meganuclease, Zinc-Finegr Nucleases, TALENs et le système CRISPR/Cas permettent d’induire des modifications génétiques dans une région préalablement définie et offrent une approche plus dirigée et prévisible que la mutagenèse classique. En plus d’une description de la prévisibilité et la sécurité de l’approche et les caractéristiques et les mécanismes moléculaire des différent nucléases et systèmes, ce chapitre offre une aperçu des considérations réglementaires associées à l’application des techniques d’édition du génome.

 

Éradication de la poliomyélite et confinement du poliovirus en laboratoire

En 1988, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a adopté une résolution visant à l'éradication mondiale de la poliomyélite. Dans ce cadre un Plan d'action mondial (GAP III – Global Action Plan) a été établi visant à réduire au minimum le risque d’exposition au poliovirus associé aux établissements après l’éradication des poliovirus sauvages et l'arrêt séquentiel de l'utilisation en routine du vaccin polio oral (VPO). Cette section donne des informations sur les conséquences de la mise en oeuvre de ce Plan et le confinement en laboratoire des poliovirus sauvages.

 

Biologie synthétique

La biologie synthétique peut être décrite comme la conception rationnelle et la construction de nouvelles parties biologiques, de nouveaux dispositifs et systèmes ayant un comportement fonctionnel prévisible et fiable qui n'existe pas dans la nature, ainsi que la re-conception de systèmes biologiques naturels existants pour la recherche fondamentale et à des fins utiles. Cette section donne un aperçu des considérations associées à la biosécurité et des défis réglementaires en matière de biologie synthétique en général et décrit les quatre grandes approches de la biologie synthétique d'un point de vue spécifique. (Cette page sera bientôt disponible, uniquement en anglais)

 

Mesures de précaution lors du transport d'OGM et/ou de pathogènes

Page uniquement en anglais.